Edito

Que faire ? C’était la question que posait Lénine, en 1902, dans un ouvrage où il rassemblait sa pensée sur le type de parti socialiste qu’il fallait, selon lui, construire : un parti capable de « recueillir et concentrer toutes les gouttelettes, tous les ruisseaux de l’effervescence populaire qui coulent à travers la vie russe, et qu’il s’agit de réunir en un seul torrent gigantesque ». Une quinzaine d’années plus tard, avec la révolution d’Octobre, Lénine allait présider le nouveau gouvernement : le Conseil des commissaires du peuple (les Bolcheviks refusant le titre de « ministre » qu’ils trouvaient abject). La Russie s’engageait dans une voie nouvelle, jamais expérimentée jusque là : la construction du socialisme. On sait ce qu’il en est advenu. La chute du Mur de Berlin, en 1989, a définitivement mis fin à ce que l’on s’obstinait encore à qualifier de « socialisme réel ». Ce n’est pas la révolution qui s’est mondialisée, mais le capitalisme. Les tenants d’une vérité révélée par l’histoire ont voulu y lire, désormais, la « mort des utopies », identifiées au totalitarisme. La pensée critique, la pensée d’un possible radicalement différent de l’actuel ordre des choses, est elle-même devenue suspecte, voire pernicieuse. TINA ! There is no alternative, pour reprendre la trop célèbre formule de Margaret Thatcher... On voit bien que, au-delà des partis communistes qui ont pratiquement disparu du paysage, c’est l’ensemble de la gauche traditionnelle qui est interpellée, et déstabilisée, (après avoir souvent rendu les armes face au néolibéralisme). En témoignent les récentes tribulations électorales de la gauche : en France, et en Allemagne notamment. Que faire, donc, aujourd’hui, dans un monde désenchanté de ses utopies ? Un monde où l’image d’une catastrophe chasse l’autre, et que nous ne semblons plus capables de déchiffrer ? On pourra certes soutenir que, malgré les discours sentencieux sur la vanité de toute alternative, malgré l’enfermement de la création dans les galeries marchandes, ce monde continue à reposer sur un souterrain miné par la liberté critique. Le « principe espérance » cher au philosophe Ernst Bloch rôde toujours sur notre modernité. Pour le dire autrement, la « vieille taupe » qu’évoquait Karl Marx, « cette vieille taupe, qui sait si bien travailler dans les profondeurs avant de réapparaître à la surface », n’a pas fini de creuser. Encore faut-il veiller à ce qu’elle ne traîne pas trop en route. Et qu’elle creuse dans le bon sens...
Paradoxes et société

Tout le pouvoir aux sovietes

Tout le pouvoir aux sovietes
Il y a un peu plus d’un an, en septembre 2016, le directeur financier de Caterpillar Inc. annonçait l’arrêt des lignes de production à Charleroi. En septembre 1984, le dernier charbonnage de Wallonie fermait ses portes. L’économie industrielle s’effrite, des morceaux du glacier tombent dans l’océan et disparaissent inexorablement de notre vue. Avec la fin […]
mag

Kathleen Hanna les riot grrrl et leurs héritières

Alors que le festival Contre/Bandes est en sommeil depuis sa dernière édition, en 2016, et que le Ladyfest Bruxelles a tiré sa révérence l’été dernier, on vous propose un coup de projecteur sur la musicienne Kathleen Hanna, figure de proue des riot grrrl, à qui est dédié le documentaire « The Punk Singer ». L’occasion pour nous […]
Dossier, mag

Il était une fois la révolution

Quand on s’est rendu compte qu’on allait de nouveau être en Octobre 17, immédiatement, on s’est dit que, forcément, on allait faire un super numéro. On mettrait une énorme étoile rouge étincelante à la une. On raconterait notre attrait, peut-être plus esthétique que politique, pour Youri Gagarine, les chapkas, les poèmes de Maïakovski, Dziga Vertov […]
Dossier, mag

Quand Octobre était rouge…

Quand Octobre était rouge…
« C’était un temps déraisonnable On avait mis les morts à table On faisait des châteaux de sable On prenait les loups pour des chiens… » Louis ARAGON Octobre 1917 Petrograd, capitale de la Russie, dans la nuit du 24 au 25 octobre 1917. Des groupes armés de soldats, d’ouvriers et de marins, se pressent dans les […]
Dossier, mag

LÉNINE, LA RÉVOLUTION, JULES & MOI…

LÉNINE, LA RÉVOLUTION, JULES & MOI…
L’occasion, évidente, est là. On va pouvoir dire. Se dire. Débattre. Se lâcher. D’ailleurs, nos premières rencontres en comité de rédaction sont bouillonnantes. Dans ma tête, ça fuse. On va faire un truc stylé, dystopique juste ce qu’il faut, genre story-telling réaliste-socialiste 2.0.  Et puis, assez vite… le doute. Des analyses historiques, des interprétations politiques […]
Dossier, mag

Mon enfance en Lada

Mon frère et moi avons grandi entourés de Lada. Notre terrain de jeux favori : le cimetière de voitures derrière le garage familial où, plusieurs décennies durant, notre grand-père, puis notre père vendirent et réparèrent des automobiles. Aujourd’hui, Opa est mort depuis longtemps, Papa est à la retraite, la maison vendue, et les Lada ont […]
Dossier, mag

Svetlana Alexievitch femme-polyphonie

Svetlana Alexievitch femme-polyphonie
Bruxelles, juin 2017. Elle entre dans la pièce, à petits pas. On l’aperçoit à peine derrière des têtes plus hautes que la sienne. Elle avance, enveloppée dans un immense châle ; une mèche de cheveux blond-roux barre son front. Son visage est intact, je la reconnais immédiatement. La même présence, et comme un air de s’excuser […]
Dossier, mag

Alexandra Kollontaï féminisme, amour & liberté

Alexandra Kollontaï féminisme, amour & liberté
Le 23 février 1917, ce sont les femmes qui, protestant contre une pénurie de nourriture au cours d’une manifestation à Petrograd, seront à l’origine de ce qui est considéré comme le premier jour de la Révolution russe. Cette grève des ouvrières, rejointes ensuite par les travailleurs qui réclament la fin de la guerre et le […]