STRIPBURGER À LIEGE, 20 ANS D’HISTOIRE

Download PDF

Le 21 février 1996, La Zone accueillait un concert des excellents 2227, groupe basé à Ljubljana (Slovénie). Katerina Mirovic, « la tour manager » (pour l’association Strip Core), ne tarda pas à nous éblouir en exhibant le somptueux « Stripburek : Comics from behind the iron curtain », anthologie BD rassemblant des auteurs d’Europe centrale et orientale, de la Yougoslavie aux pays baltes, en passant par la Russie ou la Bulgarie. L’éditeur de ce petit joyau s’appelait Stripburger (à peine un an plus jeune que La Zone), dont la responsable n’était autre que Katerina elle-même, avec qui la bonne vieille Distro de La Zone s’empressa de signer un premier contrat de dépôt, pour présenter à Liège, aujourd’hui encore, une série de publications aux styles tout à fait singuliers. Exit la distro de La Zone en janvier 2015, c’est maintenant au tour du Comptoir des Petits Editeurs et de Livre aux Trésors de reprendre le flambeau. Passez donc voir Pascale & Benjamin (en Neuvice) ou bien Philippe (place Xavier Neujean), ils vous en feront la démonstration. À côté de l’aspect bouquins et magazines BD, cela faisait longtemps que, pour célébrer 20 années de présence ininterrompue de l’éditeur indépendant de Ljubljana, il était question d’accueillir « Pozor, delo ! » (« Attention, travail ! »), la nouvelle expo itinérante de Stripburger, qui risque bien de faire le tour de l’Europe (Zagreb, Liège, Tournai, Stockholm…), comme l’a fait la précédente, « Greetings from Cartoonia », présentée à Liège il y a 5 ans, La Zone plaçant à l’époque la Cité ardente sur un tracé reliant Ljubljana, Udine, Stockholm, Linz, Bucarest, Belgrade et Londres.

Stripburger66-naslovnica-promo

« Pozor, delo ! » a été accrochée au Comptoir du Livre (en Neuvice). Cette expo se base sur l’anthologie « Workburger » qui met en avant, comme toujours avec Stripburger, des œuvres d’artistes de réputation mondiale dans le milieu de la bande dessinée alternative. On y retrouve notamment les créations de  Max Andersson, Matti Hagelberg, Jyrki Heikkinen, Igor Hofbauer, Olaf Ladousse,  Pakito Bolino, Marcel Ruijters, Lars Sjunnesson ou celles de Danijel Žeželj. « Pozor, delo ! » (l’expo) et Workburger (l’anthologie) s’intéressent au rapport entre l’humain et cette étrange notion de travail au travers de nombreuses réflexions et recherches visuelles.

sb_54_daniel_bueno

Le terme travail recelle d’indépassables tensions: il peut donner du sens ou renforcer le corps et l’esprit, il peut se révéler aliénant, source d’exploitation, d’inégalités et de souffrances. Entre ces deux pôles de significations, de nombreux artistes font surgir un ensemble de points de vue et transforment l’expo et l’anthologie en une réflexion approfondie sur la nature, le but et l’importance du travail dans notre société.

Signalons enfin que, à l’occasion du 25ème anniversaire du collectif Stripburger, une expo rétrospective sera proposée à la librairie « Livre aux Trésors » en octobre 2017. Et puis rappelons qu’on peut trouver les publications de Stripburger à Livre aux Trésors (Pl. X. Neujean) et au Comptoir du Livre (en Neuvice) à Liège.

XIAN

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *