Ode aux erreurs de la nature

Download PDF

Miss Vertigo n’est pas du genre à rester coincée entre les quatres murs de sa cuisine bruxelloise, en train de jongler avec son quinoa et ses épices. Disons qu’elle a le chic pour être à la fois au four et au moulin. Quand elle ne transforme pas les légumes en personnages de contes pour enfants (« Léon le chicon » ou « Harry Curry et la Princesse »), elle vous titille les papilles de mille et une façons, qui que vous soyez ! Que ce soit pour les petits, les grands, les gentils, les méchants, les sceptiques, les convertis, les gros, les minces, les bien portants, les fous, les pensionnés, les employés, les bulleurs et leurs voisins, la cuisine est prétexte à la rencontre et vice-versa. Entre deux tables d’hôtes à prix libre dans son repère de la rue des Capucins, Miss Vertigo lâche régulièrement le morceau sur les ondes de Radio Panik, dans l’émission Psylence Radio 1, mais aussi sur son blog 2 où elle nous enseigne comment glaner, faire de la récup dans les épiceries, cuisiner le tout et régaler ses amis à petit prix. Mais où s’arrêtera-t-elle ? Affaire à suivre… Après avoir participé à la construction d’un court-métrage produit par ses comparses de l’Autre « lieu » (« Mais qui donc a détruit le fabuleux destin de Batman » – collectif « Les gnomes à poêle »), elle nous propose de se pencher sur les légumes de la lose.

Mais qui parmi le monde végétal a la lose ?

C’est que, n’est pas raté qui veut…

Parce que, si l’on pousse la réflexion, le vrai « raté » s’ignore ou ne l’est qu’aux yeux de la masse et des puissants de ce monde.

Et si ledit « raté » assume cet état de fait, voire même a des ambitions de raté, il réussit déjà quelque chose et le voilà alors promu au rang de demi-raté et donc sorti de l’univers de la lose.

C’est là qu’il reste un dernier espoir pour que Miss Vertigo ne fasse pas chou blanc face à la mission qui lui a été confiée : créer la recette du loser.

Et si elle mettait à l’honneur ce brassicaceae tantôt jaune, tantôt avec des reflets rose et blanc ? Le navet !

Ah ! Ce navet souvent qualifié de fade jusqu’à étendre sa popularité aux œuvres d’art – puis, avec le temps, aux films que certains jugent de piètre qualité!

Mais il est bien là, le problème !

Parce que ce fameux navet a déjà une certaine reconnaissance finalement : il connait au moins la gloire de l’exposition, voire de la diffusion.

Mal-aimé par certains, adulé par d’autres, le navet a, quoi qu’on en dise, une raison d’être aux yeux de la masse.

Mince, alors ! Miss Vertigo se retrouve à nouveau bredouille.

Et la voilà repartie dans les dédales de ses réflexions culinaires avec ses lecteurs qui, de leur côté, doivent commencer à avoir la dalle !

Entre potager, bordures de chemin, friches et bouts de terrain abandonnés, la voilà qui rencontre orties et moutarde des champs !

Ces herbes qui poussent là où il y a de la place sans rien demander à personne, qui vivent au jour le jour, à qui on ne voit aucune utilité.

Si elles parlaient, certains leur demanderaient même pourquoi elles existent.

À tel point qu’on ne leur laisse que le sobriquet de « mauvaises herbes », voire même d’« erreurs de la nature » et qu’on essaye de les faire disparaître à tout prix !

Parfois même, on leur refuse le compost comme sépulture, prétextant que même là, elles se refusent à fonctionner comme les autres !

Et pourtant elles existent !

Le temps d’une recette, redonnons-leur leurs lettres de noblesse dans un monde où il n’y a ni loser, ni winner, mais juste un délicieux pesto qui vous les rendront inoubliables.

Avec l’ortie, mettez des gants (elle est sensible et pique quand elle est touchée).

Prenez-en une bonne poignée.

Faites de même avec la moutarde des champs que vous trouverez de l’automne au printemps.

Coupez les feuilles finement, mixez-les avec un bol de cacahuètes non salées, une tasse de parmesan et une bonne rasade d’huile d’olive ainsi que deux gousses d’ail.
Et le tour est joué!

Bref, losers de tout bord, continuez à faire votre bonhomme de chemin, c’est en n’attendant rien de personne que les cadeaux de la vie sont les plus beaux et que vous êtes les plus magnifiques !

Notes:

  1.  « Les folles recettes de Miss Vertigo » – http://bit.ly/1XeznoX
  2. http://leblogdemissvertigo.blogspot.be/ 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *