King Lee’s wallifornian flow

Download PDF

King Lee aka L’Enfant Pavé (ex-Starflam) est à l’origine d’un sous-genre original : le hip-hop prolétaire. L’enfant du pays aborde dans son dernier album “Menace 2 Wallifornie” des thèmes liés à la détresse sociale ou à l’identité belge. King Lee n’est pas qu’un artiste, il est aussi engagé politiquement ; il figurait sur la liste liégeoise du PTB+ lors des dernières élections communales. Nous avons cherché à comprendre ce qui se cachait derrière les paroles de ce rappeur liégeois au flow wallifornien.

wallifornie2Pourquoi reprendre le concept « Wallifornie » dans votre album ? Saviez-vous qu’il avait été créé au cabinet du ministre-président de la Région Wallone à la fin des années 80 ?

Je n’ai appris que récemment que c’était une création antérieure de ces messieurs. Dans mon cas, la paternité du terme revient à un artiste graffeur parisien : Supe. C’est lui qui, lors d’une de ses nombreuses visites à Liège, avait lâché le mot “Wallifornie” dans notre cercle d’amis qui comprenait des membres des JNKingz, des ERS et des Partyharders. C’est donc un mot qui circulait entre nous, je dirais vers 2009-2010. Puis, il y a eu le scandale des parlementaires wallons qui s’étaient rendus avec femmes et enfants en Californie, et je me souviens que le titre du JT à la RTBF était aussi “Wallifornie”. C’était un 1er Avril et ce n’était pas un poisson. Ce genre de truc, ça ne s’invente pas…

À votre avis, quel territoire représente la Wallifornie ?

Puisque, officiellement, Namur est la capitale de Wallonie, je dirais que la Wallifornie est toute la partie est de la Wallonie jusque dans les Ardennes, la limite devant être Huy.

Est-ce que ça a, au fond, de l’importance, d’essayer de comprendre ce qui se cache derrière ce mot ?

Je ne sais pas… Si je mets le mot en relation avec cette histoire de voyage en Californie dans ce titre de mon album qui s’appelle “Menace 2 Wallifornie”, c’est parce que je voulais dénoncer une certaine forme de collusion entre des interêts publics et privés… C’est aussi ramener le territoire d’où je suis sur la carte du Hip-Hop international. En lui donnant une identité qui “sonne” Hip-Hop… Et puis, dans le Hip-Hop, il y a toujours eu des rivalités entre les villes dans certains pays. Par exemple, en France, Paris et Marseille, ou aux States, New york et Los Angeles. C’est aussi une façon de se démarquer de la capitale de l’Europe…

Entre la vision politico-économique du Plan Marshall 2.Vert et la vôtre, est-ce qu’on parle de la même Wallifornie ?

De nouveau, je n’ai pas utilisé le mot Wallifornie seul, en ce qui me concerne. Devant, j’y ai ajouté “Menace 2”. Il faut le prendre comme une provocation pour les instigateurs de ce plan Marshall et tous ces socialistes qui se sont accomodé de la logique libérale et qui pratiquent des politiques de centre droit en n’arrêtant pas de nous repéter que, sans eux, ce serait pire.

 

Propos recueillis par Hélène Molinari

 

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *