Entre RESA et Luminus, mon cœur balance…

Download PDF

Les tarifs prohibitifs du gaz et de l’électricité conduisent de nombreuses personnes à ne plus pouvoir honorer leurs factures. De plus, depuis la libéralisation en matière de fourniture d’énergie, beaucoup de récits circulent sur les forums de consommateurs et aussi de bouche à oreille : factures erronées, mauvaises informations, confusion au niveau des données… Bref, le service laisse à désirer. Et même, il semblerait que des pratiques douteuses existent, ainsi que l’atteste ce témoignage.

« J’avais de gros soucis financiers et j’avais des factures d’électricité en retard. J’ai demandé à Luminus de me placer un compteur à budget, pour tenter d’assainir la situation. On m’a répondu que ce n’était pas possible, qu’il fallait que je continue à ne pas payer mes factures, et qu’ensuite à un moment donné on me proposerait de me placer un compteur à budget. C’est donc ce que j’ai fait. Sauf qu’entretemps, les factures s’accumulaient et les montants impayés devenaient impressionnants. Si bien qu’au moment où on me signifiait le placement d’un compteur à budget, je recevais aussi des menaces d’un huissier. J’ai alors déposé un dossier de surendettement auprès du CPAS. Ils m’ont d’office accordé un taux préférentiel pour l’énergie, et m’ont organisé un plan de payement. Avec ce taux, j’allais consommer environ 40 euros par mois d’électricité. Ils ont également pris un rendez-vous avec Resa pour qu’on vienne me placer un compteur à carte.

Le jour dit, on sonne à la porte. J’ouvre et l’agent qui se trouve devant moi me dit qu’il vient concernant mes factures d’énergie. Je le fais entrer. Il demande à voir mes factures, et je lui explique que je suis suivie par le CPAS. Il me propose alors de signer un contrat par lequel je recevrai de l’électricité au tarif préférentiel et selon le forfait de 40 euros calculé par le CPAS, mais sans devoir recharger à chaque fois ma carte. Je me dis que la formule est évidemment plus pratique et lui demande s’il vient bien de chez Resa. Il ne nie pas, et me fait signer un document dont il me laisse un exemplaire. Quelle ne fut pas ma surprise, une heure environ plus tard, après qu’on ait sonné à ma porte, de voir un homme qui se présente à moi comme l’agent Resa devant installer le compteur. Je lui dis qu’un agent est déjà passé plus tôt et qu’il m’a fait signer un document. Je lui montre, et il me dit : « Mais c’était un agent Luminus, regardez l’en-tête, nous on n’a rien à voir avec eux… ». Paniquée, je me rends au CPAS qui, heureusement, m’explique que je peux encore annuler le contrat que j’ai signé. En réalité, Luminus a tout simplement tenté de reprendre un client qui n’allait plus passer par eux pour se fournir en électricité. J’ai donc annulé le contrat, et bénéficie désormais d’un compteur à carte. De cette façon, je ne cumule plus les intérêts de retard, les frais de rappel et de recommandé, qui se chiffrent très vite à des montants incroyables ! Mais ce que je n’ai toujours pas élucidé, c’est comment Luminus a pu savoir que j’attendais un agent Resa ce jour-là ? Coïncidence ? Ou bien Resa et Luminus échangeraient-ils des informations ? Bien entendu je n’ai aucune preuve, mais l’attitude de l’agent Luminus était loin d’être transparente, et je trouve la coïncidence un peu étrange. Soyez prudents, en tout cas ! Lisez bien les documents avant de signer, et renseignez-vous bien sur vos possibilités en matière de fourniture d’énergie. Vous avez droit, sous certaines conditions, à bénéficier de compteurs à budget. Informez-vous auprès de la cellule Energie du CPAS, ou tout simplement sur le site de Resa. »

 

Similar posts

1 Commentaire

  1. surendettement's Gravatar surendettement
    24 mai 2013    

    Tiens ca me rappelle un truc ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *