[Les Diogènes] Etat de marche

Download PDF

« On peut être assis. On peut être debout. On peut rester sur place. On peut être en mouvement. On peut rester sur place en étant assis ou rester sur place en étant debout. On peut être en mouvement pour avancer ou être en mouvement pour bouger sur place. On peut avancer en étant assis, on peut avancer en étant debout. On peut avancer assis lentement, on peut avancer assis à très grande vitesse. On peut avancer debout sans bouger les pieds, on peut avancer debout en marchant.

Tout homme véritable respire par les talons, a dit Tchouang Tseu. (…) On peut marcher avec un sac à dos un sac à main ou sans sac. On peut marcher seul ou accompagné, avec un but ou sans but, avec un domicile fixe ou sans domicile fixe, avec des papiers ou sans papiers, avec une carte ou sans carte, en étant joignable avec un portable ou sans être joignable sans portable. On peut marcher en prenant le chemin le plus court entre deux points ou en prenant le chemin le plus long entre deux points. On peut marcher pour flâner on peut marcher pour rêver on peut marcher pour rire on peut marcher pour pleurer on peut marcher pour prier on peut marcher pour marcher on peut marcher pour rien.

Quand je suis morte je ne marche pas. Quand je marche je ne suis pas morte. Quand je marche je défie l’attraction terrestre : entre deux pas je flotte un tout petit moment c’est vrai. Je peux marcher en Asie en Afrique en Amérique en Australie en Patagonie au Mexique. Je peux marcher sur le bitume sur la poussière sur la terre sur l’eau sur le verre sur le plastic sur le feu dans le vent sur la lune, depuis 1969 je peux marcher sur la lune. Quand je marche dehors, je suis en relation avec l’univers.

« Bien que les pieds de l’homme n’occupent qu’un petit coin de terre, c’est par tout l’espace qu’il n’occupe pas que l’homme peut marcher sur la terre immense » a dit Tchouang Tseu. Quand je venais d’apprendre à marcher, c’était difficile pour moi de rester sur place. J’ai appris à marcher pour m’éloigner de mes parents, puis quand j’ai eu trois ans je me suis assise à l’école. (…) Je suis assise à la maison pour manger pour travailler pour lire pour éplucher les légumes pour regarder la télévision pour prendre mon bain pour tricoter pour boire un verre pour me détendre pour téléphoner pour être devant l’ordinateur. Je suis debout à la maison pour éplucher les légumes pour préparer à manger pour courir au téléphone pour aller d’une pièce à l’autre pour nettoyer pour danser pour sauter de joie. (…)

Est-ce que mon corps est en état de marche ? Est-ce que mon cœur est en état de marche ? Et mes poumons et mes souliers et mes paumes et mes sourcils et mon souffle ? Est-ce que mon souffle est en état de marche ?
Stevenson disait : « J’ai deux docteurs, ma jambe gauche et ma jambe droite. »Quand je marche ma pensée s’éclaire. Quand je marche, je fais attention aux heures de l’univers et non à celles des trams. Quand je marche je suis lente. Quand j’ai l’esprit mécanisé, je perds la paix de mon âme. Je suis une machine thermodynamique plus rentable que n’importe quel véhicule moderne et plus efficace que la plupart des animaux.

Je peux marcher par simple amour du vent et de la terre. C’est l’histoire d’une fille, c’est l’histoire d’une fille, elle tombe amoureuse de souliers rouges dans une vitrine.? Sa mère lui dit : non ma fille, ils sont trop beaux pour toi.?Et puis un jour cette fille, elle finit par les avoir, ses souliers rouges, et quand elle les passe à ses pieds, elle peut plus s’arrêter de marcher, de marcher autour de la terre, de marcher autour de la terre, elle peut plus s’arrêter plus jamais de marcher autour de la terre,de marcher autour de la terre,avec ses souliers rouges, ses souliers rouges qui marchent sans cesse autour de la terre, qui la font danser, courir, sauter, trébucher, déraper, , marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher marcher, et pour l’arrêter, pour l’arrêter il faut qu’
on lui coupe les pieds.
»

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Catégories

Auteurs