De mots et de chansons

Download PDF

«Ecrire des idées, en faire des chansons» lance Michel Feilner, en ouverture de son set. Une petite phrase qui définit bien cet artiste liégeois, parolier, compositeur et interprète, dont les textes engagés — les siens ou ceux de chanteurs comme Renaud, Brassens, Ferré — résonnent depuis des années dans la Cité ardente et ailleurs. Ses chansons traversent les cultures et les continents, fustigeant les tyrannies et les injustices. Ce soir-là, la guitare en bandoulière, à côté du Tonneau de Diogène, Feilner perpétue la grande tradition des «chanteurs à texte», rappelant à qui veut bien l’entendre la nécessité de la révolte.

Surtout mélange-toi au béton des cités,
Aux odeurs du feu, aux forêts cimentées
Dans ce cri le plus beau au soleil du désordre
Colorie-toi la peau d’intensités plus propres
Regarde un peu les rues, l’indifférence qui rôde
Malgré nos différences mystérieuses et qui flottent

Intelligent mélange et métissage étrange
Cosmopolite beaucoup, c’est très beau c’est très fou.

Percussionne les musiques, connecte-toi aux autres,
Malaxe-toi de rythmiques puise dans toutes les cultures
Méli-mélo mélodique et bric-à-brac musaïque
Etale-toi de noir, barbouille-toi de blanc,
Coloriage barbare, l’arc-en-ciel au mi-temps,
Trouble un peu les pouvoirs, parures des présidents

Intelligent mélange et métissage étrange
Cosmopolite beaucoup, c’est très beau c’est très fou

Ta révolte s’étale par-delà les frontières
Bras d’honneur aux Etats et néo-ministères
A bas les dictateurs et fais la guerre à la guerre !
On revendique la marge, pose-toi pour la forme
Et puis deviens un homme hors des lois, hors des normes
Superficie qui grogne à la face du conforme

Intelligent mélange et métissage étrange
Cosmopolite beaucoup, c’est très beau c’est très fou.

Molotove les murs aux affiches qui font peur
C’est jamais que des ordures, des idéaux de malheur
Des yeux bleus, des races pures, des crânes rasés, des tueurs
Bombarde les puissants qui autorisent les fachos
Fais-leur voir comment tu as la haine du salaud
Et choisis le mélange et choisis le mélange qui n’a pas de drapeau
Intelligent mélange et métissage étrange
Cosmopolite beaucoup, c’est très beau c’est très fou

N.R.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *